"Il est de ces groupes que l’on reconnaitrait dès les tous premiers accords au fin fond d’une salle bondée. Atmosphère embrumée et sol glissant de bière, cette voix qui résonne si fort et ces doux accords planants intriguent.
Cela ne fait que deux petites années que Grand Rapid a vu le jour dans le fin fond d’une cave de Pantin. Quatre garçons aux univers différents se sont réunis pour raconter une histoire,  vous emmener vers un voyage cosmique.
Les voir sur scène provoque une terrible incandescence vers un chemin partiellement éclairé. Un conteur et ses instrumentistes. 
L’insolence de ces garçons nous glace doucement avant de nous laisser fondre au fil des décibels qui augmentent. Si le titre « Tender » pourrait faire la B.O. d’une scène de sexe sous des néons bleutés de Gaspard Noé, « Le Chien Blanc » bouleverse et provoque une envie folle de faire onduler ses bras et ses hanches au rythme des accords. 
Leur pudeur est évidente tandis que leurs mélodies explosent en pleine face dans une légèreté envoutante. Paradoxe assumé et maitrisé puisque de toute façon, leur intérêt est d’être en constante recherche instrumentale et symphonique. 
Bien que les compos de leur premier EP enregistré à La Marquise (Paris) soient en anglais, ils nous emmènent à présent vers des textes francophones. Un peu de new wave, des tambourins, de la pop et même une pointe de reggae pour cette nouvelle année.

Pourquoi pas, ça rallongera les vacances."

 - Fanny Vedreine

"C'est tout jeune, c'est français, et prometteur. Le groupe Grand Rapid vient de sortir son premier EP, dont le single « Chien Blanc », pourrait être l'enfant illégitime des Canadiens de Chocolat, et des Français Flavien Berger et Sébastien Tellier. C'est un grand oui."

- Gabriel Piozza

"En cinq titres, Grand Rapid nous offre donc une cartographie de ses influences autant qu’une piste de réflexion d’un avenir qui s’annonce radieux, tant les morceaux qui nous sont offerts ont déjà la solidité et la puissance d’un groupe qui sait parfaitement où il va. La suite risque d’être belle, on sera là pour la découvrir

Charles - La face B

GRAND RAPID : “LÀ OÙ LA LUMIÈRE NE PASSERA PLUS”

Florian - Skriber

« Odessa », encore une prestation magnifiée avec peu de moyens utilisés, mélangeant chanson française et sonorités pops/électroniques. Un brun mélancolique, comme en résume la patte artistique du groupe.

Kyoka - PWFM

06.24.31.90.98

©2018 by GRAND RAPID